2019 : représentants du peuple contre bactéries

L’actualité pour les phages est sur Phago News.

Les articles préférés des internautes.

La fonction provocatrice des questions parlementaires

A chaque question orale ou écrite, le Ministère de la santé rajoute un petit bout de réponse.
A chaque petit bout de réponse se confirme l’observation que :
– le Ministère refuse de parler du problème initial à savoir la quantité de personnes mourantes, amputées ou invalidées par bactéries multirésistantes aux antibiotiques
– le Ministère refuse de dire clairement que la phagothérapie à la carte est la seule thérapie disponible à administrer d’urgence aux patients en risque de mourir, etc.
– le Ministère refuse de dire que la seule manière de soigner tous ces patients est la phagothérapie à la carte réalisée localement par les CHU
En l’absence de ces trois réponses et des décisions budgétaires et tactiques correspondantes, le Ministère produit un épais écran de fumée.
Ceci avec des information qui sont totalement hors sujet :
– le scénario industriel de production de phages standards – qui touchent un très faible % des patients en instance de mort, amputation ou invalidation
– les recherches comparatives entre l’efficacité des phages et celle des antibiotiques – puisque le sujet c’est quand les 15 antibiotiques disponibles sont hors-jeu pour un patient

Les parlementaires ne sont pas dupes

Ils ne se satisfont pas du nuage de fumée du ministère et reviennent à la charge par de nouvelles questions.

Les questions écrites et questions orales au gouvernement

Question orale le 21 mars 2019 du sénateur Yannick Vaugrenard Groupe socialiste et républicain
La réponse surréaliste du Ministère

Question écrite le 28 février 2019 de la Sénatrice Brigitte Micouleau Groupe Les Républicains
Question écrite le 28 mars 2019 du Sénateur Patrice Joly Groupe socialiste et républicain

Question écrite le 25 février 2019 de Jean-Michel Mis, député de la Loire, Groupe La République en marche
La réponse surréaliste du Ministère

Question écrite le 2 avril 2019 de Yannick Haury, député de Loire atlantique Groupe La République en marche

Comment dissiper le nuage de fumée du ministère ?

Depuis les Grecs anciens, on sait que la seule arme contre l’obscurantisme, c’est la production de savoir.
Dans un premier temps :
– la mise à disposition des chercheurs et des décideurs de la traduction en français des dix meilleures publications académiques géorgienne, russe et polonaise.
– la fabrique d’un cours de culture des phages pour les biologistes et d’un cours de phagothérapie pour les médecins afin de contrer la désinformation sur les phages-gardiens et la phagothérapie à la carte.

Les élus qui travaillent sur le sujet

Il faudrait peut-être en tenir une liste à jour.

Un thème important est la phagothérapie en zone grise

Le parlement européen à Strasbourg

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s